Barbara.jpg
BARBARA  

Réalisation Christian Petzold

Casting Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Rainer Bock

2012, Drame - 1h45 • VOst FR

 

SYNOPSIS

Eté 1980. Barbara est chirurgien-pédiatre dans un hôpital de Berlin-Est. Soupçonnée de vouloir passer à l’Ouest, elle est mutée par les autorités dans une clinique de province, au milieu de nulle part. Tandis que son amant Jörg, qui vit à l’Ouest, prépare son évasion, Barbara est troublée par l’attention que lui porte André, le médecin-chef de l’hôpital. La confiance professionnelle qu’il lui accorde, ses attentions, son sourire... Est-il amoureux d’elle ? Est-il chargé de l’espionner ?

CRITIQUES

La qualité du film de Petzold repose sur l'équilibre créé entre les deux forces qui le traversent, l'amour et le politique. Le cinéaste apporte à son sujet une intelligence qui tranche avec la masse des films consacrés à l'Allemagne de l'Est, dont la commune mesure est le manichéisme et la moquerie facile.

Les Inrockuptibles

 

Ouvert à tous les chatoiements et les lumières de la campagne environnante, le film est d'une beauté aussi époustouflante qu'il est glaçant.

Libération

Le film de Petzold explore les limites invisibles du politique, les murs qu'on ne peut voir à l'oeil nu mais qui se dressent entre soi et soi où que l'on aille.

Positif

Avec "Barbara", Christian Petzold signe un passionnant thriller sur la glaciation.
TéléCinéObs


Dès les premiers plans, aucune échappatoire pour le regard, on ne peut que suivre cette femme. Christian Petzold saisit dans l'image le temps de Barbara, mais son passé comme son présent ne lui appartiennent plus.

Elle


Le sujet du film n'est pas un suspense classique autour d'une évasion, qu'on connait par coeur, mais une étude très finement tricotée autour de la confiance. A noter la présence de Nina Hoss, comédienne remarquable.

L'Express


Deux beaux portraits d'êtres humains s'ébauchent ici, soutenus par le talent de leurs interprètes.

L'Humanité


"Barbara" a touché le public allemand, fait vibrer en lui une corde émotionnelle qui révélait que cette période de l'histoire nationale a laissé bien des traces et des cicatrices toujours présentes.

La Croix

Un sens de l'économie remarquable, un usage délibéré de la répétition et une reconstitution à la fois méticuleuse et dépouillée du décor made in RDA permettent à Christian Petzold d'instiller ce climat propre à la société totalitaire.
Le Monde