Martin-Eden.jpg
MARTIN EDEN   

Réalisation Pietro Marcello

Casting Luca Marinelli, Jessica Cressy, Denise Sardisco

2019, Drame - 1h29 • VOst FR

 

SYNOPSIS

À Naples, au cours du 20ème siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour et le monde d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines.

CRITIQUES

"Martin Eden" est un vibrant réquisitoire contre le narcissisme de la création littéraire – et cinématographique- un réel conte philosophique et politique tout autant qu’une aventure humaine, sombre, qui aurait néanmoins les intonations d’une chanson populaire.

Culturopoing.com

 

Le charme ne se rompt jamais, entraînant le spectateur dans une danse poétique qui ne trahit rien du message politique de London. Enfin, Luca Marinelli, belle présence virile, déjà vu dans "Mauvaise Graine" de Claudio Caligari (2015), est absolument parfait dans le rôle de Martin.

Les Inrockuptibles

[...] ce qu’il y a de plus beau dans le "Martin Eden" de Pietro Marcello, [...] ce sont toutes les idées de cinéma qui accouchent d’une danse magnifique et ratée, d’une rencontre qui n’a pas eu lieu, celle de son héros avec le monde.

Libération

Luca Marinelli incarne un Martin Eden aux yeux clairs dont l’ascension, insidieusement, se retourne en remords d’avoir trahi ses origines. Inspiré par ce héros lumineux et déchirant, Pietro Marcello réalise un film libre. Superbe.
Sud Ouest

 

Une adaptation exaltante du roman de Jack London.
Télérama

C’est ce que peut le meilleur cinéma populaire : ce genre de mélodrame sans affectation, où les sentiments valeureux – le courage, la peine, l’acharnement du destin – transcendent l’homme, la femme, l’enfant.

Libération

Mettre en scène l’ouvrage de Jack London relève de la gageure. Pietro Marcello brouille les pistes et les temporalités, et réécrit le récit autobiographique dans un film qui fait figure de chef d’œuvre d’une particulière importance.

aVoir-aLire.com

Les images tournées en 16 mm donnent vie avec sensualité et simplicité à un récit qui se laisse pleinement habiter par le corps des comédiens, notamment celui de Luca Marinelli.

Critikat.com

L’universel de l’œuvre ne se démontre que dans cette structure ­démantelée où Martin Eden vagabonde sur une autre terre, dans une autre langue pourtant dans la même radicalité devant l’absurde insuffisance d’une bourgeoisie qui n’éclaire que ce qu’elle comprend et achète.

L'Humanité