The-Lighthouse.jpg
THE LIGHTHOUSE     

Réalisation Robert Eggers

Casting Robert Pattinson, Willem Dafoe, Valeriia Karaman
2019, Thriller/Epouvante - 1h49 • VOst FR

 

SYNOPSIS

L'histoire hypnotique et hallucinatoire de deux gardiens de phare sur une île mystérieuse et reculée de Nouvelle-Angleterre dans les années 1890.

CRITIQUES

Quatre ans après la révélation The Witch, Robert Eggers, en maniériste maniaque, enferme Willem Dafoe et Robert Pattinson dans un superbe huis clos lovecraftien.

Bande à part

 

Une expérience unique et bouleversante.

Elle

Parmi la nouvelle génération des auteurs de genre américains,Robert Eggers s’est donc trouvé une place de choix avec ce second long métrage, perle noire qui combine brillamment son rigorisme artistique à un certain attrait populaire pour le film d’épouvante.

La Septième Obsession

Un ovni à la beauté radicale et foudroyante.
Ouest France

 

Un chef-d’oeuvre, tant du point de vue formel, esthétique que de l’écriture langoureuse et anxiogène. Certainement un film qui fera date dans l’histoire du cinéma.
aVoir-aLire.com

Filmé en 35 mm et en noir et blanc, et optant pour le format carré, ce long-métrage qui fut présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes en mai dernier, plonge les spectateurs dans un climat oppressant et anxiogène dont ils ne ressortiront pas indemnes.

CNews

Une intensité prodigieuse, remontée de l’abîme comme la matière noire, dévorante et furieuse qui semble le happer dès son ouverture, ne lâche pas un plan de The Lighthouse.

Cahiers du Cinéma

Si "The VVitch" se doublait d’un propos puissant et féministe, "The Lighthouse" se concentre sur la folie pure, invitant le spectateur à se perdre dans ses méandres. Eggers, se révèle définitivement être un cinéaste du glissement imperceptible, du tangible vers les ténèbres.

Culturepoing.com

Etrange, âpre, cet oppressant huis clos se distingue par la géniale prestation de Willem Dafoe, et la beauté des images en noir et blanc.

Femme Actuelle